Ultima piesă interpretată în viaţă de Dinu Lipatti, la Concertul de adio de la Besancon…aici, versiunea Alexis Weissenberg:

Unul din cei mai mari pianişti ai vremurilor noastre

Alexis Weissenberg est décédé le 8 janvier, dans sa maison de Lugano en Suisse. Grand pianiste et homme d’une vive intelligence, il était âgé de 82 ans. Pour Karajan, Weissenberg était un des meilleurs pianistes de notre temps. Un talent qui côtoiera les plus grandes baguettes comme William Steinberg, Georges Szell, Sergiu Celibidache, Eugène Ormandy, Victor de Sabata, Lorin Maazel, Claudio Abbado, Stanislaw Skrowaczewski, Seiji Ozawa, Leonard Bernstein, Georges Prêtre, Herbert von Karajan, Carlo Maria Giulini ou bien encore Georg Solti. Durant les années 70 et 80, invité régulier du fameux Grand Echiquier de Jacques Chancel, sa notoriété dépassera même la sphère classique. A son répertoire, Beethoven, Brahms, Debussy, Schumann, Tchaïkovski et Liszt notamment, mais aussi Chopin, Rachmaninov et Bach.

Né à Sofia le 26 juillet 1929, Weissenberg débute l’étude du piano à seulement trois ans avec Pancho Vladiguerov. Cinq ans plus tard, il donne son premier concert et entame une carrière en Turquie, Égypte, Palestine et en du Sud. En 1946, il s’envole pour New York pour étudier à la Julliard School avec Olga Samaroff. Il fréquente également Artur Schnabel et Wanda Landowska.

En 1947, Alexis Weissenberg est lauréat du prestigieux Concours International Leventritt, et fait ses débuts à Carnegie Hall avec l’Orchestre Philharmonique de New York dirigé par George Szell et l’Orchestre de Philadelphia sous la direction d’Eugène Ormandy. Sa carrière internationale le mène aux quatre coins du monde. Entre 1957 et 1965, il se met en retrait pour mieux approfondir son instrument et enseigner également.

En 1965, un petit film avant-gardiste signé Åke Falck, assistant de Bergman, saisit Weissenberg, à Stockholm, dans les trois mouvements de Petrushka de Stravinsky. La version est saisissante. Karajan, subjugué par le pianiste, l’invite immédiatement à se produire avec sa Philharmonie de Berlin.

Ses lectures de Liszt à l’aube des années 70 restent majeures. Idem pour ses enregistrements Schumann, Rachmaninoff et Chopin. Parmi ses autres pieces de reference, un Concerto n°1 de Brahms avec Giulini et Muti, ou le Concerto pour piano n°2 de Rachmaninoff avec Karajan et la Philharmonique de Berlin, ou bien encore le Concerto pour piano n°3 (trois versions avec Prêtre, Ozawa et Bernstein).

Ses apparitions avec les plus grands orchestres et chefs du monde et dans les plus prestigieux festivals tels que Salzbourg avec le Philharmonique de Vienne et celui de Berlin l’ont rendu célèbre dans le monde entier. Weissenberg effectuera l’enregistrement intégral des cinq concertos de Beethoven sous la direction de Karajan avec le Philharmonique de Berlin.

Egalement compositeur, il présentera notamment en 1979 La Fugue, sa première comédie musicale, au Théâtre de la Porte Saint Martin à Paris. La presse française ne fut guère tendre avec lui : « Nullité triomphaliste » pour Claude Baignères dans Le Figaro, « Faut-il tirer sur le pianiste ? » pour François Chalais dans France Soir

Alexis Weissenberg enseignera également régulièrement et donnera des masterclasses dans le monde entier. Il a fondé la Alexis Weissenberg’s Piano Master Class à Engelberg en Suisse, où il a accueilli de nombreux pianistes comme Kirill Gerstein, Simon Mulligan, Nazzareno Carusi, Cédric Tiberghien, Ido Bar Shai, François Weigel entre autres. Ces dernières années, souffrant, il se faisait rare…

http://www.qobuz.com/info/MAGAZINE-ACTUALITES/CHERS-DISPARUS/Alexis-Weissenberg-est-mort64300

 

Anunțuri

Lasă un răspuns

Te rog autentifică-te folosind una dintre aceste metode pentru a publica un comentariu:

Logo WordPress.com

Comentezi folosind contul tău WordPress.com. Dezautentificare / Schimbă )

Poză Twitter

Comentezi folosind contul tău Twitter. Dezautentificare / Schimbă )

Fotografie Facebook

Comentezi folosind contul tău Facebook. Dezautentificare / Schimbă )

Fotografie Google+

Comentezi folosind contul tău Google+. Dezautentificare / Schimbă )

Conectare la %s